Mon espace candidat

Combien gagne un conseiller immobilier ?

Combien gagne un conseiller immobilier ?

Un conseiller immobilier gagne généralement bien, voire très bien sa vie … à condition qu’il travaille suffisamment et surtout avec la bonne méthode ! Si vous souhaitez devenir conseiller immobilier, voici plusieurs réponses aux questions que vous vous posez sûrement sur le mode de rémunération de cette profession.

Quel est le revenu moyen d'un conseiller immobilier ?

Contrairement à beaucoup de métiers, vos revenus comme conseiller immobilier ne sont pas plafonnés. Si vous travaillez dur, vous pouvez prétendre à un salaire très intéressant en l'espace de quelques années.

Surtout, à mesure que vous accumulez de confortables rémunérations, vous pouvez rapidement passer d’agent commercial à acheteur de biens en votre nom propre et constituer ainsi un capital important pour vous et votre famille.

Le revenu moyen d'un conseiller immobilier était de 32 446 euros bruts en 2018 ce qui correspond à un salaire mensuel moyen de 2 108€ nets. 10 % des conseillers gagnent plus de 100 000 euros par an, tandis que 10 % gagnent moins de 21 000 euros.

Quel est le montant de la commission lors d'une vente immobilière ?

En tant que conseiller immobilier, vous êtes rémunéré à la commission. Vous n'êtes donc payé que si la vente aboutit. La commission est généralement basée sur le prix de vente, mais peut être également négociée au forfait. Quand la commission est basée sur le prix de vente, elle est habituellement comprise entre 3 et 6%, avec une moyenne de 4,87%.

En rejoignant un réseau de conseillers immobiliers indépendants comme Optimhome, vous touchez entre 70 et 98% de cette commission. Cela signifie que vous pouvez générer une commission moyenne d’environ 6 800€ HT par vente.

Combien de biens pouvez-vous vendre par an en tant que conseiller immobilier ?

Il faut d'abord distinguer la première année en tant que conseiller, des années suivantes. Il faut en effet compter environ 6 à 8 mois pour faire sa toute première vente quand on débute dans le métier.

Néanmoins, posséder un carnet d'adresses important peut vous permettre de conclure plus rapidement vos premières ventes. Si vous n’êtes pas encore assez connu dans le secteur, rejoignez un réseau comme Optimhome pour accélérer votre implantation locale. On vous y enseigne les méthodes pour devenir un conseiller immobilier performant. Vous bénéficiez aussi d'une formation de 5 jours dès votre arrivée dans le réseau, de stages de perfectionnement puis d'un programme de formation continue.

Une fois que vous avez assimilé la méthodologie et que vous êtes capable d'appliquer sur le terrain ce qu'on vous a appris en formation, le nombre de biens immobiliers que vous vendez dépend du temps que vous y consacrez.

Les années d'expérience viendront asseoir votre notoriété sur votre secteur géographique et vous rendront plus efficace sur certaines tâches. Il n’y a pas de secret : plus vous travaillerez, plus vous arriverez rapidement à dégager des profits intéressants !

Quelles sont les charges à déduire de son revenu de conseiller immobilier ?

Être conseiller immobilier c’est être entrepreneur. Vous devez donc gérer votre budget, et notamment apprendre à lisser vos revenus sur l'année entière en anticipant la possibilité que vous ne réalisiez aucune vente pendant un mois, mais que vous en fassiez trois le mois suivant. Il vous faudra également prendre en compte les charges : les cotisations sociales représentent environ 45% de vos revenus hors taxe (contre 60% pour un salarié). Vous devez en outre souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (la fameuse “RC pro”) obligatoire, dont le coût se situe entre 250 et 400 euros par an. Vous devez également prendre en compte les charges liées à votre activité professionnelle : voiture, téléphone, abonnement internet, publicité... Elles représentent environ 15% de l’ensemble de vos recettes.

Y a-t-il des zones géographiques où on gagne plus d'argent en tant que conseiller immobilier ?

Contrairement aux idées reçues, les zones urbaines comme les zones rurales offrent des opportunités similaires en termes de revenus pour un conseiller immobilier. Le métier de conseiller vous permet de gagner plus que correctement votre vie où que vous soyez implanté.

En règle générale, les spécialistes du réseau Optimhome préconisent de travailler sur un bassin de 1500 foyers. Le taux de rotation - c'est-à-dire le nombre de personnes qui vont changer de logement par an - est entre 2 et 4% (plus élevé dans les grandes villes, et moins élevé dans les zones rurales). Cela représente donc environ 50 ventes par an. Un conseiller immobilier doit se positionner sur un secteur donné pour essayer d'obtenir autant de parts de marché que possible. L'important donc est de parvenir à se faire connaître et devenir un acteur incontournable de sa zone.

Dans les zones rurales, il y a moins de roulement, mais moins de concurrence. Dans les agglomérations, il y a plus de transactions et l’habitat est plus dense, ce qui vous permet de réduire votre périmètre géographique d'intervention.

Conseiller immobilier : un métier flexible

Parmi les nombreux avantages du métier de conseiller immobilier figurent la flexibilité et l'autonomie. Selon vos objectifs personnels, vos obligations et votre motivation, vous pouvez choisir de vous y consacrer à plein temps ou temps partiel. Si, par exemple, vous avez des enfants à charge ou une occupation annexe, vous pouvez décider de ne travailler que certains jours de la semaine. Vous gagnerez moins d'argent, mais vous pourrez malgré tout vous assurer un complément de revenu satisfaisant.

Si vous avez des questions sur le métier de conseiller immobilier, n'hésitez pas à nous contacter avec vos questions ou à participer à l’une de nos réunions hebdomadaires d'informations.

Demande d'informations